Equateur Voyages Passion

Tour opérateur en Equateur

Accueil >> Equateur >> Infos pratiques

Infos pratiques ...

 

 

 
 
Infos pratiques :
 
La plupart des touristes étrangers entrant en Équateur ne nécessitent pas de visa pour un séjour de moins de 90 jours. Néanmoins, renseignez vous auprès du Consulat d'Équateur de votre pays, afin de le confirmer.
 
Vaccins recommandés : 
Fièvre Jaune, Typhoïde, Tétanos, Hépatite A.
 
Amazonie : 
Demander un traitement pour le Paludisme (voir avec votre médecin traitant) si vous désirez voyager vers les régions de Coca et Lago Agrio (Réserve Huaorani, parc Yasuni, réserve de Cuyabeno). 
Pour les zones proches de la cordillère des Andes (Tena et Misahualli), un spray anti moustiques et des vêtements à manches longues suffiront.  
 
Acclimatation et mal d’altitude
Nos itinéraires sont conçus pour une montée en altitude progressive. Cependant, l’arrivée en Equateur se produit dans 90 % des cas sur Quito qui se trouve à 2800 m d’altitude. 
Si vous pensez être sujet au mal d’altitude ou à tout problème cardiaque, parlez-en avec votre médecin traitant. Il existe un traitement préventif (Diamox). 
Prévenez nous également, nous pourrons aussi faire démarrer votre circuit depuis la ville de Guayaquil.
 
 
Les transports :
Quelle que soit votre destination, vous trouverez facilement un moyen de transport. Chaque ville possède un terminal terrestre regroupant l'ensemble des nombreuses compagnies de bus.
Des bus confortables relient les grandes villes entre elles ; il faut compter 50km/heure de moyenne (en bus) pour estimer la durée d'un voyage car les routes ne sont jamais en très bon état.
Des petits bus rustiques relient les villages et quartiers entre eux. Pour aller à un endroit non desservi par les bus, il est possible de louer une camionnette avec chauffeur, une voiture à la journée (faire en France la demande du permis international), faire appel à un taxi ou encore, payer le service d'un mini-bus avec chauffeur à la journée.
Entre certaines villes, il est également possible de voyager en avion.
 
  
 
 
Fêtes et traditions les plus importantes
 
 
Niño Rey de Reyes
Chaque année, le 6 janvier, dans différentes villes du pays, se célèbre le Jour des Rois Mages. 
 
Fiesta de la Chonta
12 février
La fête de la chonta est une tradition shuar qui s’est étendue à d’autres provinces de l’Amazonie. La récolte des fruits du palmier chonta commence en février et peut s’étendre jusqu’à avril, période où se déroule cette fête particulière ; les femmes préparent la chicha de chonta au cours d’un processus méticuleux ou elles choisissent pèlent, cuisinent et mastiquent les fruits.
 
Carnaval
En Equateur, les carnavals les plus représentatifs sont ceux de Guaranda et celui des « Fleurs et des fruits » d’Ambato.
L’origine du Carnaval équatorien est liée à la fête indigène de la fin de l’année solaire. 
Il existe aussi des célébrations de Carnaval dans d’autres villes andines comme Quito, Machachi, Riobamba, Loja et dans la province de l’Azuay, ainsi que les villes amazoniennes de Puyo et Macas.
La Fête des fruits et des fleurs est une célébration qui se déroule chaque 17 février dans la province de Tungurahua (Ambato), 40 jours avant la semaine Sainte. Cette fête est considérée comme l’une des plus belles célébrations du 
 
Inti Raymi
Dans la région andine, la semaine du 24 juin, se célèbre la traditionnelle fête du soleil ou Inti Raymi.
Dans les Andes, cette fête est une célébration du calendrier agricole où se célèbre le solstice d’été, temps de récolte et de remerciements à la Terre pour les aliments donnés.
Avec l’instauration de la colonie espagnole, la fête fût occultée sous forme de célébrations catholiques comme le Corpus Cristi ou la Saint Jean, qui a provoqué une fusion entre les deux traditions.
 
Fiesta del Yamor
La fête du Yamor se célèbre en Otavalo du 1er au 8 septembre.
Cette fête est issue de 2 traditions: un rituel agricole en remerciement des récoltes de 7 variétés de maïs avec lesquelles s’élaborent la chicha de yamor et aussi la commémoration de la Vierge de Monserrate.
La célébration comprend plusieurs activités comme musique, danses…Elle se vit de manière différente en milieu urbain et rural.
 
Mama Negra
Dans la ville de Latacunga, se célèbre la Mama Negra.
Elle se déroule entre le  23 et 28 septembre en honneur à la Vierge de Las Mercedes ; apparue après l’éruption volcanique du Cotopaxi survenue en 1742, c’est un remerciement à la Vierge de las Mercedes pour sa protection.
Durant la procession, plusieurs personnages interviennent en costumes colorés.
 
La fête des morts ou défunts !!! 
2 novembre
En Equateur, cette journée est très importante et est accompagnée d’un festin qui se passe souvent dans les cimetières près des tombes des défunts !!! La colada morada  (boisson typique qui se prépare avec farine de maïs noir, des fruits comme la naranjilla, le babaco, l’ananas, mûres et fraises) est toujours à l’honneur !!!
La veille, les tombes sont nettoyées, peintes. Des offrandes rituelles  y sont déposées.
 
Mois de décembre: Noël et fin de l’année
Noël en Equateur est une fête familiale et religieuse, c’est la fête la plus importante de l’année. 
 
L’Equateur étant un pays très catholique, de multiples crèches, et des prières se réalisent chaque nuit à partir du 16 décembre. 
 
El Paseo del Niño réunit plus de 50 000 personnes au centre de Cuenca. C’est la fête religieuse la plus importante de l’année à Cuenca. Des milliers de fervents font le pèlerinage pendant deux heures derrière la figure de l’ « Enfant Voyageur » du centre historique de Cuenca jusqu’à la ville de Fatima.
 
 
28 decembre:
Le jour des Innocents
 
Cette fête populaire se célèbre du 28 décembre au  06 janvier. Pour les chrétiens, le Jour des Innocents a son origine dans le massacre de tous les enfants de moins de deux ans nés à Belen.
Déguisements et blagues font partie de ces deux semaines de célébration.
 
31 decembre:
 
L’ « ancienne année » est une marionnette qui représente l’année qui se termine. Elaborée avec des habits anciens, carton ou papier, elle sera brulée à minuit le 31 décembre.
Les marionnettes s’élaborent en famille ou s’exhibent dans les quartiers
Avant d’être brulé, un ”testament” est lu, dans lequel sont repassés avec ironie les événements de l’année passée et des recommandations pour l’année à venir.
 
 
 
 
Marchés indigènes en Equateur :
 
Marchés le mardi
Latacunga:
Beaucoup de produits agraires sur le marché dans les rues de Latacunga
 
Marchés le mercredi
Marché indigène traditionnel sur la place principale de Pujilí, au sud de Quito, près de Latacunga.
 
Marché chaque mercredi à Otavalo, 2 heures au nord de la capitale. Les deux marchés ont également lieu les fins de semaine, ils sont plus grands, samedi pour Otavalo et dimanche pour Pujilí.
 
Marché Jeudi
 
Marché indigène à Saquisili, à 1h30 en voiture au sud de Quito. Le marché aux animaux termine aux alentours de 10h et c’est vraiment un spectacle assez impressionnant. 
 
Marché touristique sur la Plaza Rotary à Cuenca
 
Marché traditionnel sur la place principale de Guamote, au sud de Riobamba
 
 
Marchés Samedi
 
Le marché d’Otavalo, un des marchés les plus importants d’Amérique latine.
 
Zumbahua, à deux heures à l’ouest de Latacunga et de la panaméricaine dans les Andes. C’est un marché très intéressant et traditionnel. Les indigènes descendent des montagnes avec des lamas de charge pour vendre et acheter différents produits pour la semaine.
 
Marchés dimanche
 
Marché traditionnel à Pujili (10 km à l’ouest de Latacunga)
 
Marché à Peguche, au nord de Quito
 
Marché traditionnel du peuple montagnard des Saraguro, à 1 heure en voiture de Loja
 
Marché de Salasaca, sur la route principal au sud de Riobamba
 
Marché indigène de Colta à 20 km au sud de Riobamba, qui se déroule dans les rues de Cajabamba y Sicalpa
 
Feria de Alausí, où l’on peut voir la grande diversité sociale et ethnique de la Province de Chimborazo. On peut observer l’indigène des Andes avec ses ponchos de couleurs et ses peaux de mouton pour protéger ses jambes du froid ainsi que les peuples de culture montubia (côte) avec chemises de manches courtes et pantalons légers.